Le Ministre de l'Énergie et des Mines par intérim, Khairy Abdul Rahman, a réussi à convaincre les employés de la Compagnie Ariab de lever leur grève qui a duré pour dix jours après la visite rendue par le Ministre de l'Énergie et des Mines aux manifestants sur le site de la compagnie dans la zone de Hasai dans l'État de la Mer Rouge Vendredi.
Le Ministre a été accompagné lors de la visite par le sous secrétaire du secteur minier, Dr. Mohamed Yahya, le Directeur Général de l'Autorité des Recherches Géologiques Géologue Conseiller Suleiman Abdul Rahman, le Directeur de la Police des Mines major général Khaled Hassan, et le représentant de la sécurité de l'économie des minéraux.
Lors de sa rencontre avec les employés de la compagnie, le Ministre a souligné que la suspension de la production dans les compagnies minières est une ligne rouge.
Le Ministre a ordonné la révision immédiate de la structure de la compagnie , révélant en même temps l’imposition d’une nouvelle politique de la compagnie envers les droits des employés, appelant à s'abstenir d'imposer des sanctions sur les employés en grève, donner  des directives pour le transfert des travailleurs ayant passé toute l'année dans la compagnie en travailleurs permanents et à augmenter leurs salaires et à les offrir une considération positive et prêter une attention particulière à la formation.
De son côté, le sous secrétaire du secteur minier, Dr. Mohamed Yahya, a déclaré que le secteur œuvre pour augmenter la production et la productivité, en établissant des politiques claires pour les compagnies qui servent les intérêts de ses employés, soulignant que la compagnie Ariab a de grandes contributions au revenu national, donc tous les obstacles entravant la production dans la compagnie doivent être résolus, appelant les employés de sit-in à suivre les méthodes juridiques et administratives pour exiger les droits.
Par ailleurs, les représentants du comité de grève ont expliqué la grande injustice qui était infligée sur les employés, représentée dans la faiblesse des salaires et la suppression des distorsions en plus de l'inégalité des incitations.

Suivez-nous